Les petites phrases qu’on entend souvent quand on est photographe de Mariage

Photographe Mariage Troyes Thomas DedenonJ’imagine que dans chaque métier, il y a des petites phrases qu’on entend comme ça, pendant notre journée de travail. Pour avoir été téléconseiller, j’en avais déjà un petit lot qui m’agaçait ou me faisait rire à l’époque… Depuis je suis devenu photographe et j’ai de nouveau mon lot de petites phrases qu’on entend lorsqu’on fait notre travail (et vous allez voir en lisant plus bas que ça peut être drôle d’utiliser ce mot)…

Je vais tenter de faire un classement, mais certaines sont tellement récurrentes que réussir à savoir à quelle place elles se trouvent risque d’être compliqué ! Toujours est-il que lorsque je suis en reportage mariage, lors du vin d’honneur et de son lot d’invités, on en entend des choses, parfois ça fait sourire, au pire ça agace un peu, au mieux ça fait plaisir, mais ça ne laisse jamais indifférent.

J’ai donc lancé un petit concours ce matin sur ma page Facebook pour voir un peu ce que vous pouviez dire ou penser qu’on puisse entendre et parmi les phrases proposées, il y a des gagnants, à moins qu’ils se posent la question eux-mêmes ce qui expliquent que la phrase leur soit venue. Allez vous êtes prêts ? C’est parti !

1 – C’est votre métier ? Où vous faîtes ça parce que c’est une passion ou que vous êtes de la famille ?

C’est une phrase qu’on entend à chaque mariage… Comme si photographe n’était pas un métier. Mais justement si, c’est une profession, trop souvent galvaudée ou malmenée, mais s’en est un et donc oui c’est réellement mon métier. Chaque matin je me lève et je vis photo, je mange photo, je pense photo (mais pas que, car ça ne consiste pas qu’à ça si vous saviez tout ce qu’il faut faire… mais c’est un tout autre débat. J’aime mon métier et je suis heureux de me lever chaque matin pour vivre de celui-ci. C’est une chance et je la savoure à chaque instant.

2 – Vous avez encore de la pellicule ? 

C’est la deuxième phrase qu’on entend aussi, souvent elle me fait sourire, je joues le jeu et je dis que oui oui, j’en ai tout un stock dans mon coffre.

3 – Vous avez oublié le cache (souvent lors des fatidiques photos de groupe, quand on en fait) ! 

Parce qu’il y a toujours (comme je le suis moi-même) un petit bout en train qui va faire rire tout le monde en lançant cette petite blague, alors à chaque fois, je souris comme si c’était la première fois que je l’entendais, sauf que je sais qu’au samedi suivant, j’y aurais à nouveau droit. Parfois du coup, je fais exprès de le laisser, ça fait parti du jeu aussi. J’aime assez ces moments de complicités avec les invités, ça permet aussi de détendre l’atmosphère et de réussir à obtenir des sourires moins crispés.

4 – Ah non ne me prenez pas en photo, je ne suis pas photogénique !

Alors celle-ci aussi, je l’entend au moins 50 fois au bas mot lors du vin d’honneur, ce à quoi je réponds à chaque fois qu’il n’y a pas de mauvais modèle mais uniquement de mauvais photographes. Ca permet de détendre à nouveau l’atmosphère. Je ne prends pas la photo à ce moment là ça ne servirait du coup à rien, je me promène dans les rangs et je prends les gens sur le vif, souvent ils sont plus naturels, plus spontanés, puisqu’ils ne se sentent pas surveillés et lorsque j’ai réussi à capter leur sourire, je me rapproche d’eux, je leur montre la photo et souvent j’entends alors “ah oui je suis pas mal en fait”. Et hop le tour est joué !

5 – Vous avez une boutique ? 

Alors étonnamment on me demande souvent si j’ai une boutique. Je réponds à chaque fois que non, que de nos jours ça serait une dépense inutile car le métier et la façon de travailler a changé.

6 – Vous venez vendre les photos ce soir c’est pour ça que vous me prenez en photo ! 

Eh bien non, je ne viens pas vendre les photos le soir, j’ai horreur de cette pratique et n’ai de toute façon pas le temps, je couvre souvent le mariage des préparatifs au vin d’honneur (voir de plus en plus je couvre la soirée) et me déplace souvent très loin de mon domicile, il m’est donc techniquement impossible de faire des tirages pour le soir même. Et puis non je n’aime définitivement pas cette technique de revenir le soir pour vendre des photos.

7 – Mais poussez vous, je ne peux pas prendre l’échange des alliances !

Alors oui je comprends bien que vous voulez aussi votre souvenir, mais souvent, comme indiqué par le prêtre à l’entrée, je suis le photographe qui suit la journée, je suis là pour ça, je suis même payé pour ça, je ne peux donc pas me permettre de rater les photos de mariés. Ils m’en voudraient et moi aussi. Je m’efforce alors de capter le mariage le plus discrètement possible mais parfois certaines églises et configurations ne permettent pas aux autres membres de la famille de venir prendre cet instant. Je n’empêche jamais les gens de faire leurs photos, cependant, je resterai prioritaire lors de ces moments fatidiques.

8 – Vous devez faire de belles photos avec un appareil comme ça ! 

Oui cet appareil permet de réaliser de belles images, mais il faut savoir le maîtriser et s’en servir. Ce n’est pas l’appareil qui fait la photo, ça aide c’est indéniable, mais le cadrage, la lumière, le placement, tout ça, ça ne se gère pas via l’appareil.

9 – Mais pourquoi prendre un photographe de nos jours avec les smartphones on fait de belles choses aussi. 

Je suis d’accord certains smartphones font de belles choses, mais, car il y a un mais dans certaines conditions lumineuses c’est catastrophique, médiocre, flou, et puis surtout les mariés veulent pouvoir avoir des images uniques, qu’un smartphone ne permettra pas (du moins pas encore.. ça pourrait venir ou ça viendra) et qui ne permettent pas de réaliser de grands tirages grands formats comme une toile, un plexi, ou bien un album souvenir (à moins d’aimer la qualité de photo médiocre sur papier, chacun ses choix…)

10 – Mais vous êtes à contre-jour, ça va etre moche ! 

Figurez-vous que parfois effectivement, on me donne des conseils pour prendre les photos ou on me met en garde que je suis à contre-jour… Mais j’ai un très bon appareil comme mentionné plus haut, et il fait de belles photos, alors du coup, le contre-jour, il sait le gérer (pas les smartphones d’ailleurs, en tout cas pas tous). Du coup, lorsque j’ai ces petites phrases, je leur explique que ça va bien se passer et qu’ils seront surpris de voir que malgré tout la photo sera nickel si si je vous assure et là j’ai un “ah bon, bah si vous le dîtes…”

On pourrait en citer bien d’autre, et j’en oublie sans doute, mais je cite ici les plus fréquentes, il n’y a ici ni ironie, ni mauvaise intention de ma part, je préfère préciser pour ceux qui y verraient de l’agacement ou un quelconque énervement ce n’est pas le cas. Ce sont justement toutes ces petites phrases que j’entends qui me font sourire et qui me rappellent chaque jour pourquoi je fais ce métier… Partager, échanger et surtout donner du bonheur aux gens. Et ça, ça vaut tout l’or du monde !

Portrait Thomas Dedenon Photographe
 

Laisser un commentaire